09 70 100 100

Devis gratuit

Comment bien nourrir mon animal : les 10 règles de base de son alimentation

En tant que propriétaire d’un chat ou d’un chien, vous vous demandez comment bien nourrir son animal et vous avez raison. L’alimentation de votre compagnon est importante pour son bien-être ; quelques règles sont à connaître pour le choyer au mieux afin de préserver sa santé. Pour ce faire, nous vous conseillons d’appliquer les 10 règles de base énoncées ci-dessous !

1 : Choisir un régime équilibré

Pour offrir à votre chien une vie saine et active, il est nécessaire d’apporter dans régime alimentaire une proportion équilibrée de certains nutriments (protéines, lipides, minéraux, vitamines, glucides et eau). La « nourriture ménagère » reste encore le principal mode d’alimentation utilisé. Pourtant, il est difficile de maintenir une ration équilibrée ainsi qu’une bonne conservation des aliments frais. Si des carences subsistent, votre vétérinaire peut vous proposer de rajouter des compléments alimentaires.

Choisissez de préférence des produits industriels de bonne qualité et qui répondent aux besoins énergétiques de chacun. Les chats ont absolument besoin de protéines animales et de nourriture spécifiques à forte valeur nutritionnelle. Attention, les aliments pour chiens ne conviennent pas aux chats !

Repas industriel ou maison ? L’important est de respecter la composition sans carences, ni excès. Les ingrédients sur l’étiquette contenant de la graisse dans les quatre premiers ingrédients sont à proscrire. Pour les croquettes, privilégiez celles ayant pour premier ingrédient la viande plutôt que les céréales.

2 : De l’eau à disposition

Votre animal doit toujours avoir de l’eau potable à sa disposition, il faut vérifier régulièrement son niveau d’eau et le renouveler si nécessaire. S’il fait chaud, l’eau est encore plus vitale pour votre compagnon.

A titre indicatif, le chat boit entre 55 à 70ml par kg et le chien, lui, entre : 50 à 60 ml d’eau par kg.

3 : Être cohérent et attentif

Changer son régime alimentaire peut perturber son système digestif et provoquer des diarrhées. Il est donc important de s’en tenir généralement au même régime. Si vous changez la marque ou le type d’alimentation de votre animal, un mot d’ordre : la douceur.

La transition entre un ancien et un nouvel aliment doit se faire sur plusieurs jours en introduisant progressivement le nouvel aliment dans la ration. Assurez-vous que votre compagnon ne fasse pas d’allergies ou d’intolérances éventuelles à son nouveau régime. Au moindre doute sur son état de santé, consultez votre vétérinaire.

4 : Régularité des repas

Dans la nature, un chat peut prendre jusqu’à 16 repas par jour ! Il va donc très régulièrement à sa gamelle. Laissez-lui sa nourriture à disposition ou distribuez lui plusieurs petits repas dans la journée. Pour le chien, l’alimentation est un régulateur de comportement : un même aliment, servi dans la même gamelle, à heure fixe et au même endroit est un gage d’équilibre psychologique. Le chien, a besoin de repas fractionnés, un le matin et un le soir.

5 : Pas de restes !

Vos restes de table ne conviennent pas du tout à votre compagnon qui a des besoins spécifiques. Donner certains de vos restes à votre animal peut même s’avérer dangereux.

6 : On surveille sa ligne

Trop gros ? Trop maigre ? Le poids idéal ? La quantité de nourriture que vous donnez à votre animal va déterminer son poids. Contrôlez la quantité de nourriture que vous donnez à votre animal à l’aide d’un verre doseur spécifique ou bien d’une balance. Adaptez sa ration en fonction de son poids, ses besoins énergétiques, de sa race et de son âge.

7 : Des friandises, oui… avec modération

Votre animal est gourmand, il adore les friandises, vous aimez le récompenser ? Une récompense, c’est génial, elle renforce votre lien avec votre animal. C’est une bonne chose de le gâter, mais avec modération, les friandises peuvent être riches en calories.

8 : Prendre en compte son niveau d’activité

Votre animal est sportif ou plutôt cocooning ? Sa quantité de nourriture va varier en fonction de ses activités. Un chat qui vit en intérieur n’a pas les mêmes besoins qu’un chat qui a accès à l’extérieur. De la même façon, un chien actif et un chien zen n’ont pas les mêmes besoins énergétiques non plus. Il faut donc ajuster le régime de votre compagnon en conséquence.

9 : Son âge est un facteur

Votre chien ou votre chat vieillit, son métabolisme aussi, avec l’âge ses besoins changent. Soyez sûr de prendre l’âge de votre animal de compagnie en considération lors du choix de son alimentation.

10 : Chaque animal est unique

Tout animal a ses propres besoins nutritionnels en fonction de son âge, sa race, sa taille, son niveau d’activité, son mode de vie, etc. Vos compagnons sont tous différents, il faut prendre en compte ses différences afin de répondre à ses besoins alimentaires qui sont uniques, tout comme votre ami à quatre pattes.

Ainsi, certains animaux profitent naturellement plus que d’autres. Si vous voyez que votre compagnon grossit avec la ration que vous lui apportez, diminuez les quantités ou remplacez-en une partie par de la courgette cuite par exemple.

Un animal en bonne santé doit avoir un poids stable, un beau pelage, un bon fonctionnement intestinal. Les animaux correctement nourris montrent une capacité de résistance plus forte envers les agents pathogènes.

Vous l’aurez compris, pour bien nourrir son animal et lui assurer une parfaite santé, les maîtres-mots sont : équilibre, hydratation, régularité et ajustement pour une alimentation parfaitement adaptée à votre compagnon.

Sources : Larousse du chien et du chiot et le petit Larousse du chat et du chaton

Ces actualités devraient vous intéresser

Précédent Suivant