09 70 100 100

Devis gratuit

Le rôle du jeu dans le développement du chiot et la construction de la relation entre le maître et le chien

Les chiots par nature aiment jouer, que cela soit avec un congénère, un jouet ou avec leur maître.

A travers le jeu, le maître peut apprendre à son chiot une multitude de comportements qui auront comme objectifs de parfaire son éducation et d’agir sur la prévention de beaucoup de problèmes d’éducation auxquels les maîtres sont trop souvent confrontés : manque de contrôle pendant des phases d’excitation ( mordillements, sauts, aboiements…) ; refus de rendre les jouets ; défense des ressources ; mauvais rappel etc

Jouer avec son chien n’est donc pas du tout négligeable dans la construction de la relation entre le maître et le chien et dans l’optimisation de son éducation.

Il n’en reste pas moins que jouer avec chiot et son chien est un savant mélange entre apprentissage de comportements adaptés et apprentissage ludique. Il faut que les deux individus y prennent du plaisir.

Ce qui pourrait entraver le plaisir du chien à jouer avec son maître, ce n’est certainement pas d’avoir des comportements adaptés aux yeux de celui-ci, mais la façon dont le maître va lui enseigner à travers le jeu.

Il en va de même lorsqu’un chiot joue avec d’autres chiens, il va apprendre à jouer et à inviter au jeu. Il devra accepter la réponse des autres congénères qui ont le droit de refuser cette invitation à jouer et il devra, en cas de réponse positive, se contrôler pendant les phases de jeu. Ce qui marche avec les congénères fonctionnent avec les membres de la famille avec lesquels le chien aime interagir.

Peu de maîtres savent que le chien peut prendre des objets pour attirer l’attention ou plus précisément pour inviter à une interaction. Il est fréquent que les maîtres offrent des jouets à leur chien en lui laissant en permanence pour lui faire plaisir et l’occuper, mais les chiens aiment certes s’occuper mais ils aiment également par dessus tout partager des activités. Le chien qui a comme objectif d’inviter va alors « voler » un objet (ou jouet) de valeur à son maître pour l’attirer à lui dans le seul objectif de l’inviter à jouer. La réaction du maître aura un effet sur la qualité des interactions entre lui et son chien et augmentera la probabilité de donner envie au chien d’être coopératif ou non dans le rapport d’objet ou le partage des ressources.

C’est donc très jeune, que le chiot à travers le jeu construira son regard sur le monde qui l’entoure.

L’idée serait d’offrir à son chiot des jouets régulièrement dans la journée pour que le chiot grandisse avec l’idée que la main est plus souvent là pour offrir que pour retirer.

Le chiot au gré de ses promenades avec son maître aura la possibilité de rencontrer des congénères adultes ou jeunes qui l’inviteront ou déclineront son invitation à jouer. Il est toujours recommandé d’offrir à son chiot cette possibilité sachant que le chiot doit aussi apprendre que tous les chiens n’ont pas un profil de joueurs.

Vous pouvez aussi vous amuser avec votre chiot ou votre chien dans la maison à cacher des objets ou de la nourriture et lui apprendre à chercher, c’est un jeu que tous les chiens adorent du plus jeune au plus vieux car cette activité ludique fait appel au sens le plus développé chez le chien : l’odorat. A travers cette activité, vous allez très vite resserrer les liens qui vous unissent à votre chien et vous pourrez également lui apprendre les « ordres » : assis, calme-toi, cherche, donne etc. Vous pourrez ensuite et sans prétention le transposer à l’extérieur et vous amuser avec lui à apprendre à rechercher une multitude d’objets des plus utiles au plus inutiles.

Vous pouvez également lui offrir des jeux d’activités mentales. Il est bien évident que lorsque nous pensons jeu nous pensons dépense physique en oubliant trop souvent le besoin de dépense mentale des chiens, certains jeux ont été pensés en ce sens. Ces jeux sont fabriqués pour cacher des friandises que le chien devra acquérir en faisant appel à toutes ses capacités cognitives pour y parvenir. C’est un peu comme résoudre des problèmes en utilisant son esprit de déduction. Ces jeux ont un effet salvateur chez les chiens et les aident à apaiser une tension mentale que l’activité physique ne pourra résoudre.

Vous l’aurez compris jouer avec son chien est un bon moyen pour construire une relation amicale avec son chien, pour optimiser son éducation, pour résoudre des problèmes d’éducation, pour prévenir la plupart des problèmes d’éducation et de comportement et pour combler ce goût des interactions dont tous les chiens ont fondamentalement besoin pour aller bien.

Auteur : Catherine Collignon, Éducateur de chiens spécialisé en rééducation comportementale et en clicker-training

www.animalin.net

Ces actualités devraient vous intéresser

Précédent Suivant