09 70 100 100

Devis gratuit

Préparer le départ et le retour de vacances de votre chien

Nos amis à 4 pattes sont assez routiniers … et notre chien l’est, en particulier. C’est pourquoi nous vous recommandons vivement d’éviter les préparatifs du départ en sa présence, pour lui éviter toute montée de stress inutile.

Eh oui, nous sommes sous « surveillance permanente », nos faits et gestes sont épiés constamment sans que nous ne le sachions. Et tout ce qui implique un changement peut être déstabilisant en particulier chez les sujets les plus anxieux. De même que le retour des vacances doit être anticipé sinon il n’est pas rare d’observer une dépression post vacances. Imaginez-vous, pendant 2 voire 3 semaines, il ne vous a pas lâché d’une « semelle » alors qu’habituellement il occupe ses journées à vous attendre à la maison. Le retour peut lui être brutal …

Pour faciliter le retour à la situation initiale, il est important de l’anticiper

Comment ? Par de petits faits et gestes comme par ex : quelques jours avant la fin des vacances, reprendre des phases où vous le laisserez seul quelques heures (2 heures maximum) dans la journée afin qu’il se ré-approprie ces moments de solitude En veillant à le faire dans des lieux qui lui sont devenus familiers mais aussi en lui mettant à disposition des jouets à mâcher qui peuvent l’occuper en votre absence. Il en existe de très bien sur le marché.

Il n’est absolument pas recommandé de lui imposer ces moments, seul, dans une chambre d’hôtel ou une location où vous venez d’arriver… Vous risquez de vous exposer à de graves problèmes. Le chien risque de calmer son anxiété en rongeant, déchiquetant et en essayant de marquer de son odeur ces lieux qui lui sont inconnus afin de mieux se rassurer.

Nous devons adopter une attitude à la fois cani-respectueuse des lieux qui nous accueillent et cani-respectueuse vis-à-vis des agissements potentiels de notre chien. Nous nous devons de laisser un souvenir positif de notre passage à 2 pieds et 4 pattes et non pas des souvenirs odorants voire pires encore …

Si votre mâle a tendance à marquer facilement son passage pour communiquer, envoyer des sms odorants à ses congénères, il existe des solutions comme des « stop-pipi » ou bandeaux en matière extensibles et lavable qui se fixent autour de la taille de votre chien – utiles le temps que vous vous trouvez dans un espace public comme l’accueil de l’hôtel pouvant être fréquenté par d’autres Dog Trotters comme lui !

Une fois de retour à la maison, ré-instaurer des rituels, comme des promenades à heures fixes et des jeux pour l’inciter à sortir de son panier ou de son canapé. Comme par exemple, lui cacher ses croquettes ou ses friandises préférées pour le motiver, stimuler …

Si malgré ces précautions votre chien ou votre chat a tendance à déprimer, vous pouvez avoir recours à des phéromones naturelles sous forme de diffuseur ou encore des compléments naturels anti-stress.

Et enfin ne pas culpabiliser car votre animal vit l’instant présent et possède de grandes capacités d’adaptation.

Ces actualités devraient vous intéresser

Précédent Suivant