09 70 100 100

Devis gratuit

La mue printanière du chien

Voici venu le printemps où les poils volent au vent…

Quelques conseils pour supporter la mue périodique de nos boules de poils préférées.

Le printemps est la saison de la renaissance. La nature se réveille, la flore repousse doucement et nos chers chiens perdent leur épais pelage hivernal pour laisser apparaitre un pelage moins fourni adapté à la saison. Selon la race de votre animal vous trouverez plus ou moins de poils dans votre environnement. Il est possible de minimiser la corvée de ramassage en appliquant les quelques conseils suivants.

  • Un brossage journalier : Afin d’anticiper la chute du poil mort, vous pouvez brosser votre chien tous les jours pendant la phase critique de la mue. La carde parait être le bon accessoire pour retirer l’excédent dans un premier temps. Si votre chien perd ses poils à profusion, vous pouvez vous équiper d’une brosse à lame spécifique (type furminator, techni-groom, mudator…) qui grâce à ses dents très serrées, retire un maximum de poils morts.
  • Une tonte adaptée : Si cela est plutôt coutumier pour certaines races (cockers, teckels, cavaliers k-Charles…) il est bien moins fréquent d’utiliser cette technique sur des races de type nordique ou chien de berger par exemple. Cela permet pourtant de minimiser le volume de poils qui tombent dans l’environnement. De plus, en désépaississant le poil, la peau respire plus et cela évite certains problèmes cutanés (odeur forte, séborrhée…).
  • Une alimentation premium : Comme pour nous, la qualité des nutriments ingérés (notamment les protéines) aura un impact sur la santé de votre compagnon à 4 pattes. Plus ils sont équilibrés et d’une provenance reconnue plus cela se verra dans son pelage.
  • Des compléments alimentaires adaptés : En plus d’une alimentation premium, vous pouvez supplémenter celle-ci avec des vitamines (A-B-E), des oligo-éléments (Cuivre, iode, zinc) et des acides gras polyinsaturés (Oméga 3). Demandez conseil à votre vétérinaire qui vous prescrira un produit efficace et adapté à votre animal.
  • Des soins externes : Il existe des pipettes à appliquer sur le dos dont les complexes naturels renforcent la barrière cutanée et régule son métabolisme afin d’éviter que la chute des poils soit trop abondante. Vous pouvez également en complément pratiquer un bon lavage avec un shampooing adapté pour favoriser l’efficacité de celles-ci. Votre vétérinaire sera vous conseiller à ce sujet

Maintenant vous êtes prêts à lutter contre les désagréments de la mue qui est indispensable à nos canidés domestiques. Heureusement celle-ci ne dure que quelques semaines au printemps et à l’automne.

Si votre chien a une perte de poils récurrente (fausse mue) il faudra consulter votre vétérinaire car il souffre peut-être d’une pathologie due à un facteur qui n’est pas la mue (problème dermatologique, rénal, hormonal, psychologique…).

Rédigé par Valérie Cantaloube, Le P’tit Canin

Ces actualités devraient vous intéresser

Précédent Suivant