09 70 100 100

Devis gratuit

L'éducation de mon chien au quotidien

Avoir un chien bien éduqué que l’on emmène partout avec soi est le rêve que tous les maîtres formulent lorsqu’ils décident d’acquérir un chien.

Il faut cependant bien l’admettre, nous en demandons beaucoup à nos chiens au quotidien, non pas qu’ils ne puissent s’adapter à notre environnement, nous savons qu’ils en sont tout à fait capables et ils y trouvent toutes sortes de gratifications, mais parce que nous allons leur demander d’inhiber, d’oublier ou de rediriger la plupart de leurs comportements spontanés et naturels.

Car il nous faut intégrer que la plupart des comportements que nous désirons voir adopter par nos chiens, dans l’objectif qu’ils deviennent des compagnons agréables à vivre, sont des comportements que la plupart d’entre eux n’adopteraient pas spontanément.

Les comportements qu’un chiot va adopter dans son nouveau foyer sont des comportements prévisibles et si les maîtres étaient alertés sur le travail qui va leur incomber ils prendraient très au sérieux l’accueil d’un chiot et son éducation. Beaucoup trop de chiens se retrouvent dans des refuges à cause de cette idée non réaliste de ce qu’éduquer un chien au quotidien sous-entend.

Voici une liste non exhaustive que j’ai établi après plusieurs années confronté sur le terrain à cette lassitude de certains maîtres devant le comportement inadapté de leur chien de leur point de vue mais tout à fait naturel du point de vue du chien et prévisible du point de vue de l’éducateur.

Ce que tout maître devait avoir conscience avant d’accueillir un chiot dans son cercle familial.

Que doit-on apprendre socialement à un chien au sein du cercle familial ?

  • Savoir partager (sa gamelle, ses jouets…)
  • Son prénom
  • Notre langage
  • Le non gratifiant
  • Le plaisir d’interagir avec les membres de la famille et les étrangers
  • La gestion des frustrations
  • Accepter un refus, un contrôle,
  • Obéir à tous les membres de la famille
  • Accepter la présence des autres animaux vivant dans le foyer

Que doit-on apprendre à un chien d’un point de vue éducatif dans le cercle familial ?

  • La propreté
  • Accepter les manipulations
  • Accepter d’être dérangé sur sa couche,
  • L’inhibition à la morsure (ne pas mordiller)
  • Ne pas sauter sur les membres de la famille et les visiteurs
  • Le assis spontané ou le assis de la bonne conduite
  • La gestion de la solitude
  • Gestions des aboiements
  • Les objets autorisés et non autorisés à mâchouiller
  • Aller sur sa couche
  • Ne pas réclamer à table (où savoir réclamer poliment)
  • Ne pas monter sur le lit ou le canapé ou savoir en descendre ou y monter à l’ordre
  • Ne pas voler

Que doit-on lui apprendre en dehors du cercle familial ?

  • Le rappel (en toutes circonstances : gibier, copains, )
  • Ne pas courir après les vélos, les joggers, les voitures, les enfants,
  • Marcher en laisse sans tirer, ne pas mordiller – tirer – secouer sa laisse,
  • Attendre ou ne pas bouger,
  • Ramener les jouets,
  • Ne pas manger ce qu’il trouve,
  • Ne pas fuguer
  • Contrôler son comportement pendant le jeu
  • Gestion de l’excitation
  • Les rapports sociaux avec les congénères
  • A aimer monter et voyager en voiture
  • Attendre avant de descendre de voiture

Bonus

  • Ne pas faire de trous dans le jardin
  • Ne pas déterrer les plantations
  • Ne pas aboyer derrière la grille du jardin
  • Aimer le facteur
  • Ne pas tirer le linge sur le fil
  • Aimer faire une activité sportive avec le maître
  • Ne pas gratter, sauter ou aboyer pour rentrer dans la maison,
  • Accepter d’être mis dehors sans raison apparente,
  • Ne pas ouvrir les portes,
  • Ne pas voler les jouets dans la chambre des enfants
  • Accepter de s’ennuyer

Il est bien évident que cet apprentissage se fait tranquillement et au fur et à mesure, qu’il faut compter deux ans pour pouvoir être relativement satisfait de son travail éducatif et pour commencer à respirer. C’est d’ailleurs à deux ans généralement que les chiens se retrouvent dans les refuges ou en entretien en rééducation comportementale quand le travail éducatif entrepris n’a pas été à la hauteur de la génétique et/ou du caractère du chien. Il est bien évident qu’entreprendre l’éducation de son chien est un défi qu’il faut tout à fait prendre au sérieux et qu’il est important de considérer que nous sommes en train d’éduquer notre chien à chaque fois que nous entrons en interaction avec lui ou que de façon spontané il entre en interaction avec nous. Le premier des enseignements sur lequel il faut s’attacher c’est lui donner envie d’être coopératif dans le processus d’apprentissage en l’amenant à reconsidérer son comportement par le renforcement positif (ajouter quelque chose d’agréable suite à un comportement). De ne pas attendre et de prendre sérieusement des cours d’éducation qui vous amèneront progressivement à reconsidérer ou à adapter votre comportement par rapport à celui de votre chiot et non le contraire.

Auteur : Catherine Collignon – Éducateur spécialisé en rééducation comportementale Auteurs de plusieurs livres et vidéos – www.animalin.net

Ces actualités devraient vous intéresser

Précédent Suivant