09 70 100 100

Devis gratuit

Comment protéger mon animal de la chaleur ?

La période estivale approche et avec elle les températures devraient sensiblement augmenter. Avec les hautes températures votre chien ou votre chat peut subir un coup de chaleur.

Le chien et le chat ne sont pas adaptés aux fortes chaleurs

Votre compagnon, chat ou chien, est encore plus sensible aux fortes températures, que nous. En effet, ils ne transpirent quasiment pas. Or la transpiration est un moyen d’évacuer de la chaleur depuis l’intérieur du corps vers l’extérieur. Les seules glandes sudoripares (c’est-à-dire qui produisent de la sueur) des chiens et chats sont situées sur les coussinets, ce qui représente une très faible surface. Les chiens et chats ont donc très peu de moyens d’évacuer de la chaleur.

Certes, nos animaux peuvent haleter (respirer la bouche ouverte), mais cela reste peu efficace. De plus ce mode de respiration est déjà un indicateur que la température est difficile à supporter pour votre compagnon.

Le coup de chaleur : le reconnaître

Le coup de chaleur se produit lorsque l’animal a subi une température trop élevée.

Les premiers symptômes du coup de chaleur sont une respiration plus rapide que la normale (on appelle cela la polypnée), il halète. Puis rapidement apparaissent une agitation et des troubles de la conscience. Votre compagnon présente un comportement inhabituel ne répond pas à vos sollicitations. Votre chien ou votre chat peut aussi se mettre à vomir.

Très rapidement, cette première phase est suivie par un état de prostration, voir même de coma. Votre compagnon peut aussi présenter des convulsions. On parle de convulsions, lorsque votre animal est inconscient, couché sur le côté, les muscles contractés, ses membres effectuent des mouvements de pédalages saccadés.

Puis, les muqueuses (que vous pouvez observer sur sa langue et ses gencives) deviennent bleues, on appelle cela de la cyanose. Ce symptôme extrêmement grave est le signe d’une mauvaise oxygénation du sang.

Enfin, le coup de chaleur peut malheureusement aboutir au décès de votre chien ou de votre chat. C’est donc une urgence vitale !

Le bon réflexe : la consultation en urgence

Dès les 1ers symptômes rendez-vous à la clinique la plus proche. Dans la mesure du possible, téléphonez à la clinique sur le chemin pour les prévenir de votre arrivée afin qu’ils vous accueillent dans les meilleurs conditions.

Sur le trajet maintenez au maximum votre chien ou votre chat à l’abri de la chaleur, à l’ombre en l’entourant de serviettes trempées dans de l’eau fraiche. Vous pouvez aussi disposer près de lui des conservateurs de froid si vous en avez. Attention cependant à ne pas provoquer un choc thermique. Il faut rafraichir votre animal très progressivement.

Une fois à la clinique vétérinaire, l’équipe prendra en charge votre compagnon, l’examinera et décidera du traitement le plus adapté. Plus vous consulterez tôt, meilleures seront les chances de votre animal.

Comment éviter le coup de chaleur ?

Afin d’éviter au maximum les risques pour votre animal, il existe quelques conseils à suivre.

Les coups de chaleur se produisent fréquemment lors de certaines situations facilement identifiables :

  • Tout d’abord, certaines races sont plus sensibles aux fortes chaleurs : c’est le cas des races dites brachycéphales (celles qui ont un nez très court comme les Carlins, les Bulldog, les Bouledogues…).Ces races-là sont prédisposées aux problèmes respiratoires, problèmes qui s’aggravent avec les fortes chaleurs. Mais ils ne sont pas les seuls à requérir une attention toute particulière. Les chiens ayant naturellement une fourrure les protégeant du froid comme les Malamute de l’Alaska ou les Husky de Sibérie sont aussi plus sensibles. Même si cela ne correspond pas au standard de la race, on peut recommander la tonte des races à pelage très fourni afin de prévenir le coup de chaleur.
  • Pensez à laisser à votre animal de l’eau fraiche à sa disposition. Changez-lui régulièrement en mettant de l’eau fraiche mais non glacée. Pour l’inciter à s’abreuver il existe des fontaines à eau. Le mouvement et le bruit de l’eau attire votre compagnon et l’invite à boire plus fréquemment.
  • Lors de fortes chaleurs : nous vous déconseillons fortement de laisser sortir son compagnon aux heures les plus chaudes, c’est-à-dire entre 11h et 16h. Au contraire, gardez-le à l’intérieur, au frais, avec la climatisation ou à défaut un ventilateur. Vous pouvez aussi étendre au sol des serviettes imbibées d’eau fraiche et l’inciter à s’y coucher. Un conseil de bon sens est aussi d’éviter les exercices physiques trop intenses pendant ces périodes.
  • Dans une voiture ou tout autre véhicule (camping-car, caravane) : ne laisser jamais votre chien ou votre chat enfermé même quelques minutes ! En effet, même à l’ombre, la température y devient élevée et extrêmement dangereuse pour votre compagnon. Si vous devez vous arrêter déjeuner sur une aire d’autoroute par exemple, emmener votre chien (en attachant bien sa laisse avant d’ouvrir la voiture !) et même votre chat (bien en sécurité dans sa cage de transport fermée).
  • Sur la plage avec votre chien : pensez à emporter un parasol, de l’eau et une serviette pour isoler les coussinets du sable brulant. Evitez aussi les heures les plus chaudes (11h à 16h).
  • On peut aussi mouiller son chien et son chat (pour les moins peureux) à l’aide d’un brumisateur, ou voir même le baigner avec une eau fraiche mais non glacée. Contrairement aux idées reçues, certains chats supportent d’être mouillés à condition de procéder très calmement et progressivement.

Soyons vigilants, nos chiens et chats sont extrêmement sensibles aux fortes chaleurs. Le coup de chaleur représente un risque non négligeable pour la vie de votre compagnon, aussi il est conseillé de mettre en œuvre toutes les mesures de prévention.

Auteur de cet article : Dr Noémie Tommasini, vétérinaire et directrice de l’ESAV – Institut Bonaparte

Conseil de votre expert :

Si, malgré vos gestes de prévention, les symptômes indiqués ci-dessus se présentent chez votre compagnon, rendez-vous sans hésitation chez votre vétérinaire. Les frais liés à son coup de chaleur seront pris en charge par votre assurance santé animale (garantie accident).

Ces actualités devraient vous intéresser

Précédent Suivant