09 70 100 100

Devis gratuit

Comment donner un comprimé à son chat ?

Il y a plein de situations dans lesquelles vous serez amené à devoir donner un comprimé à votre chat. Pour citer quelques exemples :

  • Il peut s’agir d’un traitement préventif, comme le vermifuge. Un chat en bonne santé a besoin d’être vermifugé (c’est-à-dire être traité contre les vers digestifs) régulièrement,
  • Cela peut aussi être un traitement ponctuel, pour une maladie aigüe ou à la suite d’une opération, d’un détartrage pour lui donner, par exempe, des antibiotiques et des antidouleurs,
  • Mais cela peut aussi s’inscrire dans le cadre d’un traitement à long terme d’une maladie chronique. Certaines maladies nécessitent un traitement par voie orale sous forme de comprimés et ce, pendant toute la vie du chat.

C’est pourquoi il est important de savoir faire avaler un comprimé à votre compagnon. En effet, votre petit félin est un être sensible, il supporte très difficilement la contrainte et se souviendra d’une prise de comprimé trop brutale. Non seulement, la fois suivante lui donner le comprimé sera encore plus difficile, mais cela peut, à moyen terme, nuire à votre relation avec lui. Afin d’éviter cela, voici différents modes d’administration d’un comprimé.

« placer le comprimé directement dans la bouche de votre chat »

La première méthode consiste à placer le comprimé directement dans la bouche de votre chat ; il existe plusieurs éléments à respecter pour que cela se passe plus facilement.

Tout d’abord, préparez tout ce dont vous allez avoir besoin. Sortez le ou les comprimé(s) de leur emballage, mettez-les dans un petit récipient à portée de main (une tasse, une coupelle par exemple) et prévoyez une friandise que votre chat apprécie.

Ensuite, choisissez le moment idéal, ne prenez pas votre chat par surprise, ne le dérangez pas alors qu’il est en train de dormir. Prenez-le en étant le plus calme possible. En effet, votre compagnon perçoit parfaitement votre stress.

Asseyez-vous confortablement, avec votre chat sur vos genoux, ou sur les genoux d’une autre personne qui vous aidera.

Placez votre main la moins habile (la gauche, si vous êtes droitier(e)), au-dessus de la tête de votre chat, votre pouce et votre index se trouvant de part et d’autre de sa mâchoire supérieure, juste sous les moustaches. De l’autre main, prenez le comprimé et appuyez doucement mais fermement sur la mâchoire du bas pour ouvrir la bouche. Il s’agit ensuite de déposer le comprimé au fond de la bouche du chat, le plus loin possible sur la langue, le plus au centre possible. Si vous réussissez à placer le comprimé suffisamment loin et au centre de la langue, cela déclenche le réflexe de déglutition.

Une fois le comprimé placé, maintenez quelques instants la bouche de votre compagnon fermée, puis récompensez-le avec sa friandise préférée.

Pendant tout ce temps, efforcez-vous de garder votre calme, de lui parler avec une voix rassurante. Plus ce moment se passera calmement, plus les administrations suivantes se feront aisément.

Plus votre chat est habitué jeune à prendre des comprimés, plus cela sera facile par la suite de lui en donner.

Malgré tous les conseils, certains chats refusent d’avaler les comprimés de cette façon. Il existe d’autres façons, de procéder.

« mélanger le comprimé à de la nourriture »

Ainsi, on peut mélanger le comprimé à de la nourriture. Pour cela, on peut, ou bien enrober le comprimé d’un aliment appétant ou l’écraser dans la nourriture.

Première option, vous avez un comprimé peu volumineux et un chat très gourmand. Vous pouvez entourer le comprimé d’un aliment que votre chat aime bien. On conseille souvent le fromage fondu dont vous allez badigeonner tout le tour du comprimé. Puis donnez à votre chat un morceau de fromage fondu sans comprimé, puis un second avec le comprimé. Si votre chat, avale d’un coup sans trier, le comprimé est avalé. Vous trouverez aussi en clinique vétérinaire, des petites boulettes d’aliment complémentaire spécialement destinées à entourer les comprimés pour faciliter leur administration.

Par contre, certains chats ne gobent pas les comprimés ainsi et font le tri, pour recracher le comprimé.

« écraser le comprimé dans la nourriture »

Deuxième option, vous pouvez, alors, essayer d’écraser le comprimé dans la nourriture. Pour cela, commencez par écraser le plus finement possible le comprimé en utilisant une petite cuillère et un récipient, comme un bol par exemple. Vous trouverez aussi en clinique vétérinaire des « écrase-comprimés » qui sont de petites boites en plastique dans laquelle vous placez le comprimé et vous vissez le couvercle. Cela permet d’éviter de perdre de la poussière de comprimé et de broyer même les comprimés les plus durs.

Ensuite, mélangez cette poudre avec une petite quantité de nourriture humide la plus odorante possible (boite, pâtée, thon …) que votre chat apprécie particulièrement. Votre chat adore les aliments qui dégagent une forte odeur, plus l’odeur sera alléchante pour lui, plus il y a de chances qu’il ne s’aperçoive pas de la présence du comprimé.

Attention si vous avez plusieurs animaux, à bien surveiller que le médicament ainsi préparé soit bien mangé par le chat auquel il est destiné !

Pour que ce mode d’administration ait le plus de chance de fonctionner, choisissez le moment où votre chat a faim habituellement, et retirer la nourriture quelques heures avant s’il est alimenté en libre-service.

« écrasé avec de la nourriture dans une seringue »

Vous avez essayé le comprimé enrobé de nourriture, écrasé dans celle-ci, rien ne fonctionne ? Vous pouvez essayer de lui administrer, écrasé avec de la nourriture dans une seringue.

Pour cela, rendez-vous à la clinique vétérinaire qui vous délivrera une seringue de 2 à 5 ml selon la taille du chat. Préparez votre mixture de comprimé écrasé et aliment riche en goût et en odeur. Remplissez-en la seringue.

Installez-vous avec votre chat sur les genoux, placez l’embout de la seringue entre les dents et poussez doucement le piston. Attention, procédez doucement : si vous raclez les gencives de votre chat, cette sensation désagréable voire douloureuse lui laissera un mauvais souvenir. De plus, vous devez pousser le piston progressivement pour laisser à votre chat le temps de déglutir au fur et à mesure. Pensez toujours à être le plus calme possible et à encourager votre compagnon d’une voix douce et rassurante.

Une fois le médicament administré, récompensez le d’une friandise. Pensez à bien rincer la seringue pour l’administration suivante.

 

Malgré tous ces conseils, vous hésitez, vous n’y arrivez pas, vous avez des questions ? Vous pouvez toujours demander conseil à l’Aide-soignant(e) Vétérinaire. En effet, il s’agit d’un(e) professionnel(le) qui saura vous répondre et pourra même vous faire une démonstration.

 

Calendrier de vermifugation du chiot et du chaton :

Tous les 15 jours jusqu’à l’âge de 3 mois puis tous les mois jusqu’à l’âge de 6 mois.

Calendrier du vermifugation du chien ou du chat adulte :

2 à 4 fois par an selon son mode de vie.

Auteur de cet article : Dr Noémie Tommasini, vétérinaire et directrice de l’ESAV – Institut Bonaparte

Ces actualités devraient vous intéresser

Précédent Suivant