09 70 100 100

Devis gratuit

Les chiens du GIGN

40 ans du GIGN
150 opérations par an
1600 personnes interpellées
630 otages libérés

Le GIGN dans l’actualité

Créée en 1974 par Christian Prouteau, le Groupe d’Intervention de la Gendarmerie Nationale, plus connue sous le nom de GIGN, fêtait ses 40 ans en 2014. Cette unité d’élite composée d’hommes et de chiens est au coeur de l’actualité de ce début d’année 2015. Un reportage 30 millions d’amis sera dédié aux chiens du GIGN ce dimanche 25 janvier à 12h50 sur France 3.

“ Le Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) est l’unité emblématique de la gendarmerie en matière d’intervention et, plus globalement, de gestion des situations d’exception nécessitant l’engagement d’hommes spécialement entraînés et équipés ou la mise en oeuvre de techniques ou de moyens spéciaux. ”

Les coeurs de métier du GIGN sont l’intervention, la sécurité/protection et l’observation/recherche.

La cellule cynophile : des chiens d’élite

Le GIGN possède une cellule cynophile (brigade canine) au sein de sa section d’appui opérationnel. Elle est composée de chiens d’assaut, généralement des bergers belges Malinois choisis pour leurs qualités (calmes, rapides, intelligents et joueurs, car ils sont motivés par le jeu).

Les chiens du GIGN sont rigoureusement sélectionnés et entrainés pendant 1 an aux techniques spécifiques du GIGN afin d’assurer des missions opérationnelles à hauts risques. Ils sont par exemple capables de travailler sous les explosions, sauter en parachute ou rester silencieux pendant des heures immobiles aux pieds de leur maître. Deux types de chiens sont présents au sein du GIGN : les chiens d’attaque et les chiens de recherche d’explosifs. Ils reçoivent des entrainements complètement différents. Lorsqu’un chien réussit une neutralisation, on dit qu’il a un « mordant » de plus à son actif.

Ces chiens d’élite sont indispensables pour leurs maîtres qui les considèrent comme de réels équipiers.

Le chien et son maître : une relation forte

Au sein de la Gendarmerie Nationale, le chien et son maître travaille exclusivement en binôme. La constitution des équipes “homme-chien” est d’une grande importance, elles sont donc formées avec précision afin d’obtenir la meilleure compatibilité possible. Des auxiliaires canins accompagnent également les chiens du GIGN au sein de la force d’intervention.

Pour découvrir d’autres actualités sur nos amis les chiens, RDV sur notre rubrique Actualités.

Sources :

Site officiel de la gendarmerie nationale, http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/gign

Site non officiel du GIGN, www.gign.org

Site officiel de 30 millions d’amis, http://www.30millionsdamis.fr

Ces actualités devraient vous intéresser

Précédent Suivant