09 70 100 100

Devis gratuit

L’agressivité du chien envers l'homme

Il est facile de prévoir l’escalade des réponses agressives chez le chien, que ce soit vis-à-vis du maître ou vis-à-vis des étrangers.

Si nous voulons réduire les réponses agressives, nous devons nous concentrer sur la socialisation, qui inclut les notions de proximité, d’approche, de contacts, de stimulations et de partage des ressources. Il nous faut apprendre aux chiens le plaisir d’interagir avec l’humain et enseigner aux maîtres les conséquences de leur comportement sur celui de leur chien.

C’est pourquoi nous ne devrions jamais nous contenter d’habituer les chiens aux interactions sociales, mais nous efforcer de leur apprendre à les AIMER, que ce soit avec les maîtres, les membres de la famille ou les étrangers. Seules des associations positives ont ce pouvoir d’action, soit pour conforter un chien dans sa spontanéité interactive, soit pour lui faire changer d’avis s’il craint dès l’origine les interactions sociales avec les humains. Comment un chien pourrait craindre les contacts avec les humain si à chaque rencontre, systématique ou occasionnelle, il se voit offrir des cadeaux de plus ou grande importance (jeux, friandises, etc.).

Prenez toujours au sérieux ce que vous dit votre chien et faites que chaque rencontre soit pour lui l’occasion d’y associer un moment agréable et gratifiant. C’est la meilleure des préventions des agressions sociales canines. Ne le laissez pas grandir avec l’idée que les humains pourraient être des ennemis potentiels ou suivant les situations des ennemis ou des amis, mais rendez-le convaincu que les humains sont des amis.

Soyez l’oncle d’Amérique pour votre chien il saura vous le rendre.

Auteur : Catherine Collignon – © – 2016 –

Ces actualités devraient vous intéresser

Précédent Suivant