09 70 100 100

Devis gratuit

Prévoir les vacances avec mon chien

Pense bête vacances avec mon chien

Les vacances ou 1ers grands we de printemps pointent le « bout de leur truffe »… Envie d’évasion et bien entendu, votre compagnon à 4 pattes sera du voyage !

Vacances avec mon chien

Le compte à rebours a commencé et afin d’éviter les mauvaises surprises pendant votre séjour, mieux vaut anticiper !!!

Tout comme vous préparez vos bagages, il est important de prévoir un espace pour les siens.

Le CLUB OSCAR a dressé ici une liste non exhaustive de ce qu’il nous a semblé important d’emporter avec soi pour votre confort et celui de votre Dog Trotter. Car vous aurez certainement remarqué combien ce dernier est « routinier » et a besoin de retrouver certains rituels pour se sentir à l’aise dans ses 4 pattes. Bien évidemment, vous devrez aviser selon si vous vous déplacez en voiture, avion ou train… et selon la durée de votre séjour.

Les MUSTS :

Le CLUB OSCAR vous recommande de prévoir une visite de contrôle chez votre vétérinaire traitant dans la quinzaine qui précède votre départ afin de pouvoir vous faire établir un certificat de santé récent qui peut vous être demandé dans certains hébergements comme les campings par exemple.

Veillez à ce que ses vaccins soient à jour et glissez son carnet de santé avec son numéro d’identification dans sa trousse de secours.

Pour rappel, en France aucun vaccin n’est obligatoire sauf la rage pour les chiens de catégorie 1 et 2. Vous partez pendant une période plutôt chaude et humide, munissez-vous de produits anti-tiques et antipuces voire antiparasitaires indispensables pour le protéger de toute invasion potentielle…

Luttez contre les parasites internes et externes au moins 15 jours avant le départ. Il vaut mieux rapporter d’autres souvenirs plus sympathiques de la région.

Au quotidien vérifiez le pelage de votre chien.

De même que si votre compagnon à 4 pattes est victime du mal des transports voire stresse facilement, ne serait-ce que pendant les préparatifs du départ, prévoyez un « calmant », il en existe à base de plantes.

Dans ce dernier cas, il sera préférable de le mettre à la diète la veille du départ afin de lui éviter et de vous éviter tout désagrément dérangeant pour tout le monde…

Notre suggestion pour composer sa TROUSSE de SECOURS :

  • Des produits nettoyants,
  • Des compresses stériles,
  • Des bandes de gaz,
  • Des désinfectants adaptés en cas de blessure,
  • Une muselière (utile dans le cas où le chien se blesse et souffre, il risque de vous mordre pendant les manipulations),
  • Une paire de ciseaux à bouts ronds bien utile pour supprimer les poils d’une plaie sans le blesser comme dégager les poils des yeux,
  • Du sérum physiologique,
  • Une pommade cicatrisante,
  • Des gants en latex,
  • Une pince à épiler,
  • Un tire-tiques,
  • Un gel pour hydrater ses coussinets ou des petites chaussettes de protection – recommandé en particulier sur les sols très chauds ou en présence de cailloux pointus.
    Nos chiens citadins et en particulier originaires de la France septentrionale pourraient en avoir besoin !
  • Un antiseptique externe,
  • Un anti-diarrhéique et un anti vomitif si votre chien a le mal des transports.
  • Numéros de téléphone des vétérinaires locaux si vous résidez plusieurs jours dans un lieu donné

Pour sa sécurité :

Et si votre « vacancier à 4 pattes » est plutôt du genre à vouloir aller se faire des copains dans le voisinage… Mieux vaut prévoir le coup

Accrochez-lui une médaille avec votre nom et numéro de téléphone portable. C’est obligatoire et utile !

C’est mieux pour sa sécurité, celle des automobilistes et vos finances aussi … En cas de divagation, c’est une amende de 4e classe : 135€ indépendamment des frais de fourrière qui peuvent vous être demandés (Tarif moyen : 33€ de mise en fourrière et 13€/jour – délai ne pouvant pas excéder les 7 jours réglementaires).

Sans parler ici du stress occasionné pour vous et votre fugitif qui risque de se faire là une belle frayeur…

Article L211-23

(Transféré par Ordonnance nº 2000-914 du 18 septembre 2000 art. 11 I, II Journal Officiel du 21 septembre 2000) Est considéré comme en état de divagation tout chien qui, en dehors d’une action de chasse ou de la garde d’un troupeau, n’est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel, ou qui est éloigné de son propriétaire ou de la personne qui en est responsable d’une distance dépassant cent mètres. Tout chien abandonné, livré à son seul instinct, est en état de divagation. Est considéré comme en état de divagation tout chat non identifié trouvé à plus de deux cents mètres des habitations ou tout chat trouvé à plus de mille mètres du domicile de son maître et qui n’est pas sous la surveillance immédiate de celui-ci, ainsi que tout chat dont le propriétaire n’est pas connu et qui est saisi sur la voie publique ou sur la propriété d’autrui.

Pour son confort :

Emportez avec vous si possible son couchage : Coussin, couverture avec ses odeurs… Il est important de lui recréer un univers qui lui soit familier. Ajoutez-y des jouets, ses préférés pour « rompre » l’ennui. Il existe également des formats sacs de couchage à la fois bien douillets, confortables et élégants pour les petites races, qui vous seront bien pratiques. Adresses sur demande. Si vous logez à l’hôtel, en maison d’hôtes ou gîtes et que votre compagnon à 4 pattes partage votre lit, prévoyez une couverture pour protéger la literie. C’est ce qui s’appelle adopter une attitude « cani-respectueuse et cani-responsable ». De même qu’évitez dans la mesure du possible de le laisser seul dans cet endroit qui lui est encore étranger – du moins au début – car votre « petit ange » risque de se métamorphoser en un affreux « petit monstre » qui aura tout détruit sur son passage avec des vocalises à la clef. Unique moyen pour lui d’évacuer son stress et anxiété en votre absence et unique moyen pour vous de vous faire détester des hébergements…

Pour ses repas, les gamelles seront bien évidemment du voyage. Il en existe des pliables pour un gain de place optimal voire même des kits complets pour les repas de nos amis canins et félins.

Si pour vous le mot vacances rime avec « j’oublie tout », souvenez-vous que votre chien doit conserver impérativement ses habitudes alimentaires et ne pas en déroger, même si celui-ci lorgne d’un regard gourmand et envieux votre assiette. Vous risquez de le regretter très fort ensuite et lui-aussi… Ne cédez pas à ses avances, c’est le plus grand service que vous puissiez lui rendre.

Pour ses promenades « à pattes » et en voiture :

Même si celui-ci est habitué à marcher à vos côtés sans laisse, il est préférable d’en avoir toujours une avec vous car certains endroits les acceptent si attaché. C’est préférable pour sa sécurité et celle des autres. Si vous voulez garder les mains libres, munissez-vous d’une canibelt ou ceinture de jogger qui s’attache à la taille et est reliée à votre chien par une laisse.

Ayez toujours sur vous une gourde pour les soifs de votre Dog Trotter, vous en avez de toutes sortes pour apaiser les petites et grandes soifs de nos 4 pattes…

Et pensez à vous munir des petits sachets … pour les « gros » besoins. C’est du civisme et le passeport indispensable pour se faire respecter des « anti-chiens ».

Mais aussi le moyen de toujours faire progresser l’insertion de nos compagnons à 4 pattes dans tous nos déplacements…

Enfin pour ses voyages en voiture, procurez-vous également une attache-ceinture s’il est de petite taille ou une protection isolante pour les autres – il existe de nombreux modèles – que vous installerez dans votre véhicule pour sa sécurité et la vôtre afin que dans le cas d’un choc celui-ci ne se transforme pas en projectile … Ce n’est pas obligatoire en France mais vivement recommandé car votre conduite ne doit pas être entravée – dixit le Code de la Route.

Et sur ce nous vous souhaitons d’excellentes vacances à 2 pieds et 4 pattes… Car un animal de compagnie ce n’est pas qu’une simple envie c’est pour la vie ! Et voyager ensemble est un excellent moment de complicité partagée voire retrouvée pour encore mieux apprendre à se connaître, à se découvrir et à s’émerveiller ensemble.

Le CLUB OSCAR pour que le mot chien ne soit plus synonyme de contrainte … mais de plaisir ! A toutou vite !

Ces actualités devraient vous intéresser

Précédent Suivant