09 70 100 100

Devis gratuit

Les maladies de peau fréquentes chez le chien

L’hypothyroïdie

Cause :

Cette maladie est causée par une baisse de la production des hormones produites par la thyroïde (glande située au niveau du cou).

Symptômes dermatologiques :

  • alopécie (perte de poils) progressive, bilatérale et symétrique surtout localisée sur l’abdomen, les flancs et la queue
  • épaississement, perte d’élasticité et hyperpigmentation de la peau
  • augmentation de la production de sébum (séborrhée) : peau grasse et malodorante
  • infections de la peau et otites récidivantes

Autres symptômes :

  • perte d’énergie, intolérance au froid et à l’effort
  • obésité
  • diminution de la fréquence cardiaque (bradycardie)
  • infertilité et diminution de l’activité sexuelle

Diagnostic :

Le diagnostic se fait par analyse de sang.

Traitement :

Le traitement consiste à apporter les hormones thyroïdiennes manquantes par voie orale sous forme de comprimés. Les signes d’amélioration sont rapidement visibles et le pronostic est bon. Il faudra néanmoins suivre scrupuleusement la prescription du vétérinaire. Des prises de sang doivent être faites régulièrement pour s’assurer du bon dosage du traitement.

L’hyperthyroïdie, une maladie fréquente qui se soigne bien grâce à un bon suivi avec votre vétérinaire.

L'hyperadrenocorticisisme ou maladie de cushing

Causes :

  • cause spontanée : les glandes surrénales, situées près des reins, produisent une quantité trop importantes de corticoïdes, soit à cause d’un dysfonctionnement de l’hypophyse (glande située dans le cerveau), soit à cause d’une tumeur située sur l’une des glandes surrénales
  • cause iatrogène : un traitement à base de corticoïdes à forte dose et/ou de longue durée peut également provoquer une maladie de Cushing

Symptômes dermatologiques :

  • alopécie sur le tronc
  • poils cassants et secs
  • présence de comédons (points noirs) et de séborrhée (peau grasse et malodorante)
  • amincissement de la peau (les vaisseaux sanguins sont visibles au travers)
  • infections de la peau
  • dans les cas les plus avancés, calcification de la peau

Autres symptômes :

  • augmentation de l’appétit
  • le chien boit et urine davantage
  • les muscles s’atrophient et l’abdomen pend entre les 4 membres
  • à la palpation de l’abdomen, on peut sentir que le foie est plus gros que la normale

Diagnostic :

  • Si la maladie fait suite à un traitement aux corticoïdes, le diagnostic est aisé. Attention, si votre chien prends des corticoïdes et que vous observez ces symptômes, contactez votre vétérinaire avant d’entreprendre quoi que ce soit vous même !
  • Le diagnostic se fait par analyses sanguines et par imagerie médicale (échographie et/ou scanner) pour rechercher une éventuelle tumeur des glandes surrénales

Traitement :

  • Si la maladie est un effet indésirable d’un traitement au corticoïdes, il faudra arrêter progressivement ce traitement, sous le contrôle d’un vétérinaire
  • En cas de tumeur, un retrait chirurgical peut être envisagé, selon les cas
  • Le traitement se fait par voie oral sous forme de comprimés
  • Un suivi régulier et strict chez votre vétérinaire doit être respecté scrupuleusement

La maladie de Cushing, une maladie fréquente, pouvant entraîner la mort si elle n’est pas traitée. Le pronostic dépend de la cause initiale de la maladie.

Tumeurs testiculaires

Cause : Chez les mâles non castrés, des tumeurs du testicules peuvent se développer. Selon leur nature, elles vont sécréter des œstrogènes ou des androgènes, qui vont causer différents symptômes.

Symptômes dermatologiques :

  • alopécie sur la région des lombaires, du périnée et sur le ventre
  • comédons (points noirs)
  • séborrhée (peau grasse et malodorante)
  • bande rougeâtre sur le pénis
  • hyperpigmentation

Autres symptômes :

  • féminisation : augmentation de la taille des mamelles, le pénis devient pendant, attraction envers les mâles
  • augmentation de la taille de la prostate

Diagnostic :

  • palpation d’une masse testiculaire
  • échographie des testicules
  • analyses sanguines

Traitement :

Le traitement de choix est la castration chirurgicale : elle permet de retirer la tumeur du testicule et de la faire analyser pour en connaître la nature, maligne ou bénigne.

Les tumeurs testiculaires sont très fréquentes chez les chiens âgés, surtout si l’un des testicules se trouve hors des bourses testiculaires (cryptorchidie). Ces tumeurs peuvent être cancéreuses et peuvent entraîner la mort.

Si votre chien n’est pas destiné à la reproduction, faites-le stériliser pour éviter les tumeurs testiculaires !

Dr Marion HOUARD, Vétérinaire et Responsable Formation SUP-VETO Paris

Ces actualités devraient vous intéresser

Précédent Suivant