09 70 100 100

Devis gratuit

Chenilles processionnaires un danger pour les animaux

Attention, en ce moment, les chenilles processionnaires prolifèrent dans le sud de la France... mais pas que ! Chaque année, elles progressent un peu plus et sont désormais présentes dans plusieurs départements français. Ces chenilles sont très dangereuses pour les animaux.

Pourquoi ces chenilles sont-elles un danger pour les animaux ?

Avant de devenir un papillon de nuit inoffensif, la chenille processionnaire est un insecte auquel il vaut mieux ne pas se frotter…

En effet, les chenilles processionnaires sont recouvertes de poils urticants pouvant être à l’origine d’atteintes sur la santé des personnes et animaux exposés. Ces poils se détachent très facilement et sont très fragiles. Un simple contact avec ces poils (sans nécessairement toucher la chenille) entraine une irritation et des démangeaisons très vives.

Ces chenilles sont présentes en France depuis quelques années, il est donc important de connaître leur existence et les risques :

  • La chenille processionnaire du pin est urticante de novembre à mars;
  • La chenille processionnaire du chêne est urticante de mai à juillet.

Elles vivent en colonie de plusieurs centaines de chenilles dans des nids accrochés aux pins et se déplacent en procession. Elles prolifèrent actuellement en région PACA mais elles sont présentes sur 3/4 du territoire français.

Un animal peut facilement entrer en contact avec les poils urticants en léchant ou mordant des chenilles, ou en manipulant une branche porteuse de nid. Elles présentent un réel danger pour les animaux. Il est donc important de connaître les risques et les bons réflexes à adopter pour protéger nos compagnons.

Quels sont les risques ?

Chez l’homme, l’exposition aux poils peut provoquer des effets au niveau :

  • de la peau : vives démangeaisons et rougeurs,
  • des yeux : conjonctivite,
  • des voies respiratoires : éternuements, maux de gorge, gêne voire asthme dans les cas les plus graves.

Chez l’animal, l’inflammation est vive et entraîne brûlure, rougeur et oedème au contact avec la peau ou les muqueuses. Pour atténuer la douleur, l’animal se lèche et répand les poils sur sa langue. Les effets de la toxine peuvent alors être très graves :

  • Choc allergique entrainant une gène respiratoire,
  • La nécrose de la langue entraînant la perte de la langue.

Ces deux symptômes peuvent entraîner la mort de l’animal. Ils doivent donc être pris très au sérieux. Afin d’éviter ces situations, il faut adopter certains réflexes simples. Ils peuvent sauver la vie de votre chien ou votre chat.

Quels réflexes adopter ?

Afin de limiter les risques, voici quelques mesures de précaution à adopter :

L’ARS Paca recommande au public :

  • D’éviter la fréquentation des zones à proximité des pins infestés, de porter des vêtements couvrants si l’on se rend malgré tout dans ces zones.
  • De ne pas manipuler les chenilles et les nids.
  • De ne jamais balayer une procession de chenilles afin d’éviter de créer un nuage de poils urticants qui pourrait provoquer une atteinte cutanée, oculaire et respiratoire.
  • D’éviter de se frotter les yeux en cas d’exposition.
  • De ne pas faire sécher le linge à l’extérieur près des pins par grand vent.
  • De prendre toutes les mesures de précaution pour éviter le contact avec les poils urticants déposés en particulier sur les pelouses, d’éviter de tondre les pelouses sous les arbres infestés.

En cas de contact, les poils urticants se fixant sur les cheveux et les vêtements, il est recommandé de :

  • Prendre une douche tiède avec lavage soigneux des cheveux au shampoing,
  • Changer de vêtements et laver les vêtements contaminés au dessus de 60°C.

Pour tout autre symptôme et en cas de problème, il est recommandé de consulter son médecin traitant.

Précaution importante chez les enfants en bas âge : Dans le cas où un enfant en bas âge aurait porté une chenille à la bouche, il est important de consulter immédiatement le service des urgences.

Pour protéger vos animaux, le Conseil régional de l’ordre des vétérinaires Paca-Corse recommande :

  • D’éviter de frotter mais laver à grande eau.
  • Si la contamination s’est produite, de faire appel sans délai à son vétérinaire pour qu’il effectue un traitement d’urgence.
  • Dans tous les cas, d’éviter de se contaminer soi-même en manipulant l’animal sans précautions (zone abritée du vent, masque, lunettes, gants, etc.).

Sources

Communiqué de presse de L’Agence Régionale de Santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca) et l’Ordre régional des vétérinaires de la région Paca-Corse sur la Prolifération des chenilles processionnaires en région Provence-Alpes-Côtes d’Azur.

Site Internet France Chenilles : chenilles-processionnaires.fr

Ces actualités devraient vous intéresser

Précédent Suivant